Les outils d’une rédactrice freelance

Être rédactrice freelance, cela ne se fait pas du jour au lendemain. Il est tout d’abord important d’avoir des compétences de base, comme l’envie d’écrire (c’est tout bête mais très important), une bonne orthographe et une très bonne organisation ! Renseignez-vous bien avant de vous lancer dans l’entrepreneuriat, beaucoup de choses sont à prendre en compte.
C’est ce que nous allons voir dans cet article. Cette liste n’est absolument pas exhaustive, elle concerne les outils que j’utilise et qui m’aident pour l’organisation de ma micro-entreprise.

Finances

Vous vous en doutez, les finances sont une part importante du travail d’un·e freelance. Faire ses comptes, éditer des factures, déclarer son chiffre d’affaires à l’Urssaf et surtout définir ses tarifs font partie intégrante des tâches d’une personne en micro-entreprise.
Alors quels sont les meilleurs outils pour être au clair dans ses finances ?

  • les outils de facturation gratuits tels que Facture.net, Henrri ou Habeemos, que j’utilise. L’interface est très intuitive et simple d’utilisation. Vous avez la possibilité d’y éditer des devis et factures et vous pouvez suivre les paiements de vos client·es. Vous pouvez aussi faire vos factures sur un logiciel comme Excel, personnellement je trouvais ça plus simple de passer par une interface comme Habeemos. Vous pourrez également ajouter des conditions générales, les moyens et délais de paiement et toute autre chose qui permet à votre facture d’être claire et légale.
    D’ailleurs, pour connaître toutes les mentions obligatoires à insérer dans votre facture, c’est par ici.
  • la déclaration d’impôts : même si vous n’allez pas payer d’impôts tout de suite, il est important de savoir ce qu’il en est. Et dans ce cas-là, les conseils avisés d’autres freelances sont les bienvenus. J’ai beaucoup apprécié les tips éclairés de La Webeuse.
  • la définition des tarifs : LA question à 10 000€ ! Syndrome de l’imposteur bonjour. Presque toutes les personnes se lançant dans l’aventure ont beaucoup de mal à définir leurs tarifs et surtout à les assumer. Là encore, voici de sérieux conseils à appliquer.

Un dernier conseil pour faire face à un problème auquel j’espère vous ne serez jamais confronté : la gestion d’un impayé.
No comment.

Création de contenus

On passe à la partie plus intéressante du boulot. Pour écrire de bons articles, fluides, clairs, lisibles, il existe plusieurs outils d’analyse de texte.

WordCounter va, comme son nom l’indique, compter les mots mais aussi les phrases et paragraphes et analysera le temps de lecture.
Scolarius va analyser le niveau de lecture de votre texte, c’est-à-dire le niveau de difficulté et de compréhension. Ainsi, vous pouvez adapter le ton et le niveau de langage en fonction de la clientèle visée.
Le Gunning Fox Index vous donnera le nombre de mots par phrase. Votre texte doit être compréhensible par le plus grand nombre et être assez fluide. Dans le même genre, Hemingway Editor va souligner les phrases trop longues et celles trop compliquées.

Ces outils ne sont que des aides en plus, ils ne doivent pas faire le travail à votre place. Personnellement, je ne les utilise que de temps en temps, pour rendre mon texte plus vivant et mieux construit.

Visuels

Si vous rédigez des articles de blog ou des posts pour les réseaux sociaux, vous aurez sûrement besoin de trouver des visuels de qualité et libres de droit. J’avais écrit un premier article sur les banques d’illustration gratuites. Les banques d’image sont plus faciles à trouver il me semble et de nombreux articles ont déjà été écrits sur le sujet, donc je ne m’y attarderai pas.
En revanche, si vous souhaitez créer vous-même vos visuels pour un post Instagram par exemple, je vous conseille fortement Canva.

Illustration by Oleg Shcherba from Ouch!

C’est pour moi la meilleure plateforme de créations de visuels à ce jour. Tous les visuels de ma page Instagram ont été réalisés avec Canva. Il est facile d’utilisation, rempli d’exemples et de possibilités et vous avez même accès à la banque d’images et d’illustrations du site. Vous pouvez réaliser bien d’autres choses dont un CV, votre portfolio ou encore des cartes de visite.
Il existe aussi Crello, qui fonctionne de la même manière il me semble, mais il peut être intéressant de jongler entre les deux.
Et puis vous avez Genially, qui vous permettra de réaliser des visuels interactifs !

Encore une fois, ces outils ne sont pas du tout obligatoires et chacun·e travaille à sa manière. Le plus important est que vous soyez à l’aise et que vous vous sentiez à votre place. N’hésitez pas à me proposer vos propres outils !

Je suis Marie Bergeret, rédactrice freelance, spécialisée dans les contenus culturels, touristiques et écoresponsables. Faites appel à moi pour vos projets !